Il était un voyage...

Randonnée de l’angoisse en Norvège : la fois où j’ai failli…

on
24 juillet 2018

Voici le Récit d’une randonnée en Norvège qui aurait pu très mal finir…il ne faut jamais sous-estimer la hauteur d’une montagne.

Prêt pour une randonnée en Norvège : direction Bleik et Matind

Matindnorvege

Arrivés à Matind, le gérant de l’hébergement nous explique qu’il y a 2 routes pour atteindre le sommet.

Un chemin compliqué et un chemin assez simple.

Le lendemain matin, direction Matind en empruntant l’itinéraire simple pour profiter un maximum de notre randonnée. Celui-ci commence à être plus long que prévu et surtout de plus en plus compliqué et surtout, on se dit qu’il manque quelque chose… les balises !

Nous avons continué le chemin et c’est ainsi que fut créée la troisième route par Xplorateur au cours du circuit de 7 jours à travers les Fjords…

Arrivés en haut, le gros soulagement mais surtout la grande surprise

randonnée en norvège

La descente nous confirme que le vrai chemin est vraiment très simple et malgré la fatigue, on se sent invulnérable prêt à affronter tous les sommets du monde.
En roulant confortablement le long de la côte, on vit le sommet d’une autre montagne assez proche à première vue. On se dit que l’ascension sera très rapide, hors de question de dévier une seconde fois du chemin balisé.

Bleikrandonnee en norvege

Stationné au pied de la montagne, à l’entrée d’un cimetière, on commence à monter. Étant presque arrivé au sommet, débute une pluie fine qui rend le sol glissant invitant les limasses à sortir des hautes herbes.

Invulnérables, on décide de continuer un peu notre montée et au fur et à mesure, on se retrouve accolés contre la paroi rocheuse. Le sentiment d’invulnérabilité diminuant, nous décidons de devenir raisonnables en redescendant par le même chemin abrupt.
Résultat: IM-PO-SSI-BLE !!!!

Là, c’est encore plus dangereux car le sol est mouillé et cela nous aurait Xpediés directement au cimetière !!!!aventure bleik

 

Par conséquent, un seul choix se présentait à nous, continuer à monter pour redescendre par un autre chemin.
55% de la distance à 4 pattes, 45% collés à la paroi, jusqu’au moment où l’on se retrouve Xtenués et à bout de force. Là, on escalade entre les rochers. Je crapahute en délogeant une roche qui déboule, dans un fracas, droit en direction du grimpeur derrière moi.

Xplorateur: PIERRE !!!!!!

Juste le temps de relever sa tête et se décaler…. la pierre passe près de son visage emportant avec elle l’innocence d’une randonnée.

Grimpeur 2: MAIS PUT*** !!! Pourquoi on fait ça ??? QU’EST CE QU’ON FOUT LA ???

 

Grimpeur 3: (Prise d’un méga fou rire)

On continu tant bien que mal cette ascension, tout en pensant à l’émission « Je ne devrais pas être en vie », ainsi qu’aux aventuriers Bear Grills & Mike Horn. Chacun espère secrètement qu’un miracle nous permette d’arriver tous en haut sains et saufs.

Le sommet… ENFIN !

Arrivés au sommet en un seul morceau, chacun est heureux. A cela s’ajoute la joie d’avoir une vue imprenable sur Bleik.

montagne bleik norvege
Remis de nos émotions, on se retourne et on voit……Une route, une route goudronnée, bien plate qui conduit vers l’observatoire ( par la suite on apprendra que la route est empruntée exclusivement par les employés de l’observatoire.)
On se regarde, on regarde la montagne, on regarde la route … Je vous laisse imaginer notre réaction à cet instant !

norvege bleik montagne

bleikOn emprunte donc la fameuse route goudronnée pour descendre l’autre côté de la montagne. Arrivé en bas, on commence à contourner la montagne à pieds pour rejoindre la voiture garée au cimetière.

Imaginez ! Après avoir gravi 2 sommets dans la journée, on se retrouve à accomplir une marche de + de 10 km munis du matériel et de nos sacs à dos. Xténué, on finit par faire du stop tout en faisant connaissance avec les moutons et les couché du soleil.

A 2km du cimetière, une voiture nous prend enfin en stop.
A l’intérieur, 2 femmes blondes en dreadlocks super sympathiques genre hippie nous offrent de monter.
Monter … c’est gentil …mais apparemment la moitié de son appartement se trouvait sur la banquette arrière. Bref, on crache pas dans la soupe n’est-ce pas ? ( surtout qu’on venait de cracher nos poumons durant cette escapade)

 

Conductrice: Where are u going ? (Ou allez-vous ?)

 

Xplorateur: Ah ben merde alors, comment on dit cimetière en anglais… We go « where are the death people » (nous allons où se trouvent les gens mort).

La peur se dessine sur leur visage, suivi d’un sourire nerveux qui nous fait éclater de rire.

Xplorateur: I forgot the name in english (j’ai oublié le nom en anglais)

 

Femme: U mean the  “cimetery” (cimetière).

 

Arrivé à la voiture, direction le port pour prendre le bateau qui, lui, arrive à 5h du matin
À partir de ce moment, commence une longue attente pour le départ dont nous avons hâte car on est fatigués, crades et affamés.

Une randonnée angoissante que l’on n’est pas prêt d’oublier… Et ce n’est pas fini…

randonnee bleik matindN’hésitez pas à partager l’article via les liens ci-dessous !↓

Onglets

Laissez un commentaire

CommentLuv badge